Hypnose et troubles émotionnels

Hypnose et troubles émotionnelsLes troubles émotionnels sont un des principaux motifs de consultation en hypnose.

La dépression n’est pas à prendre à la légère.

Il existe autant de dépressions que de patients. On peut néanmoins en identifier trois différents types, qui sont les suivants :

  • 1.les dépressions réactionnelles liées à un traumatisme ;
  • 2.les dépressions névrotiques dont le lien causal n’est pas bien identifié ;
  • 3.les dépressions masquées qui sont somatisées, entraînant des maux divers comme le mal de tête, des problèmes digestifs, l’impuissance.La dépression est une immobilisation du corps et de la pensée, qui entraîne un fonctionnement en boucle d’idées pessimistes, de faible estime de soi et de sentiments de culpabilité.c’ est un trouble qui entraîne une réelle souffrance, qu’il faut prendre en compte et traiter pour éviter toutes pensées morbides et ruminations pessimistes.

Si la prise de médicaments est indispensable dans le cadre d’une prise en charge médicale, elle ne constitue pas une réponse suffisante à la dépression. Un accompagnement alliant psychothérapie et hypnose, est  fortement recommandé.

Comment agit l’hypnose sur  la dépression ?

En hypnose, l’engagement du client est donc un gage de réussite, pour envisager une guérison. Les suggestions hypnotiques vont porter sur l’estime de soi, la confiance en soi, la relaxation, l’analyse du vécu face à des éventuels événements traumatisants, l’anxiété et le renforcement de l’idée de guérison…

Six à dix séances d’hypnose sont nécessaires. La durée de l’accompagnement varie en fonction de la profondeur et de l’ancienneté de la dépression. L’hypnose aboutit ainsi à un réel travail de fond, qui permet à la personne de retrouver énergie et positivité.

Le praticien en  hypnose s’applique à faire ressortir et amplifier le désir du patient de sortir de la crise qu’il traverse. Un entretien détermine un type d’accompagnement personnalisé.

Cet entretien est important, car il permet de cibler le moment d’apparition de l’état dépressif. Mais aussi d’orienter au mieux le patient vers le traitement et les suggestions les plus bénéfiques.

Ces dernières permettront au thérapeute de tenter d’amplifier l’ouverture vers la guérison. Les suggestions thérapeutiques peuvent reposer sur :

  • une affirmation du Moi, afin que le patient retrouve confiance en lui ;
  • la relaxation pour l’aider à se sentir mieux ;
  • la dé-somatisation, en prenant en charge la douleur ;
  • de l’investigation, pour retrouver des faits récents apparentés à des faits passés traumatisants ;
  • l’analyse du vécu pour modifier certains comportements ;
  • ou encore le renforcement de l’idée de guérison pour changer les dits comportements.

il n’est pas exclu de prolonger ou d’espacer dans le temps les séances. Afin de s’orienter vers une pratique plus générale visant à apaiser des symptômes tels que le stress ou l’anxiété..